Nouveau propriétaire, vous n’avez pas encore les connaissances suffisantes pour prendre soin de votre animal. La nourriture du chien est un domaine important qu’il faudra maîtriser pour assurer sa bonne santé. Mais face aux nombreux choix existants, quel type d’alimentation est le plus adapté pour votre animal de compagnie ?

L’alimentation ménagère

Si vous avez du temps, vous pouvez préparer vous-même la nourriture de votre chien. En adoptant l’alimentation faite maison, vous pourrez offrir des repas complets et équilibrés pour votre chien. Pour cela, vous aurez besoin d’ingrédients frais :

  • de la viande ou du poisson en quantité : morceaux de bœuf, filets de poulet ou de canard, tranche de porc, d’agneau, de la sardine, du bar, du hareng… ;
  • des légumes: de préférence les haricots verts, les carottes, les courgettes et très peu de tomate, de poireau et de choux… ;
  • un peu d’huile: apportant de l’oméga 3 et 6, optez pour l’huile de colza, de noix et l’huile de poisson.

L’alimentation ménagère demandera aussi beaucoup d’eau pour la cuisson et rendre les aliments faciles a digéré. Il faudra veiller à fournir à votre animal un ensemble d’éléments lui apportant protéines, énergies, fibres, vitamines et autres minéraux utiles pour sa santé.

L’alimentation BARF

Le BARF ou  Biologically Appropriate Raw Food est le régime le plus proche de l’alimentation originelle des chiens. La composition de ces repas doit être équilibrée et prendre en compte les besoins du chien. Pour calculer cela, il faudra faire appel à un professionnel de la nutrition animale.

Assez proche de l’alimentation ménagère, elle est constituée :

  • de la viande crue sans os (40 %)
  • des os charnus (40 %)
  • des abats (10 %)
  • de légumes et de fruits variés (10 %)

La présence d’os dans une ration BARF est un élément qu’il faut surveiller attentivement. Les gros morceaux d’os sont idéals pour être mâchés afin de réduire les tartres et empêcher leur installation. Dans les repas, les os peuvent être dangereux. Il y a certains chiens qui n’arrivent pas à les digérer, d’autres qui peuvent s’étouffer avec les morceaux. Dans d’autres cas, les fragments d’os peuvent provoquer une perforation dans le tube digestif.

Ce choix est à privilégier si vous souhaitez donner des produits bio à manger à votre animal de compagnie. Toutefois, le chien devra avoir plus de 8 semaines afin de pouvoir mâcher correctement la viande avant de l’avaler.

L’alimentation industrielle

Si vous n’avez pas le temps de préparer régulièrement le repas de votre chien, optez pour l’alimentation industrielle. C’est évidemment moins intéressant pour lui et sa santé que des produits 100% naturels. Sous forme de croquettes ou de pâtés, ces aliments vont toutefois apporter tout ce dont le métabolisme de l’animal a besoin. Ils sont conçus par des professionnels et sont censés être complets et équilibrés. Ces aliments comprennent d’ailleurs des anticorps pour renforcer le système immunitaire du chien.

La pâtée, plus appétente et savoureuse est mieux appréciée par les chiens. Par contre, elles favorisent l’apparition des tartres et sont plus chères. Les croquettes sont plus faciles à conserver et accessibles à tous les budgets. Cet aliment sera aussi idéal pour travailler la mâchoire et les gencives du chien. En revanche, il est indispensable de donner à votre compagnon des croquettes de qualité premium et faire attention au dosage de sa ration.

Vous pouvez très bien alterner les croquettes et la pâte pour chien pour lui offrir une alimentation complète et variée. Par contre, il sera interdit de donner d’autres types d’aliments à votre animal afin de ne pas déséquilibrer sa flore intestinale et provoquer des problèmes de digestion ou de peau.

Il faudra faire attention à l’alimentation de votre chien afin de garantir sa santé. La quantité à préparer devra prendre en compte sa race, son âge, son poids et son niveau d’activité. Faites appel à un vétérinaire pour déterminer les besoins de votre compagnon sur pattes.