Pour bénéficier d’une formation certifiante, gagnez une reconnaissance professionnelle ou pour changer de métier, il existe plusieurs raisons de suivre une formation. Afin d’aider ces personnes dans l’amélioration de leur carrière professionnelle, l’État français a mis en place le CPF ou Compte Personnel de Formation. Parlons-en dans cet article.

Comprendre ce qu’est le CPF

Le Compte Personnel de Formation ou CPF est un système de financement octroyé aux citoyens français travailleurs ou à la recherche d’emploi. Il est inclus dans le CPA (Compte Personnel d’Activité) et a remplacé le DIF (Droit Individuel à la Formation). Cet ancien dispositif DIF était uniquement crédité en heures de formations, tandis que le CPF est aujourd’hui alimenté en euros. Cela permet de supporter les frais d’apprentissages lors de formations qualifiantes ou professionnalisantes.

Le compte de formation est valable tout au long de la vie professionnelle de son propriétaire. Il est toutefois rattaché à la personne et non au contrat de travail de celle-ci. Il offre la possibilité de se former, dans le but d’acquérir un surplus de qualification et de nouvelles compétences (formations en marketing, en développement web, cours d’anglais, cuisine…). Ces formations peuvent même aider à renforcer ses capacités pour créer une entreprise ou reprendre les activités d’une société. Il est également possible d’obtenir le permis B grâce au CPF à condition que cela s’ajoute à l’amélioration du parcours professionnel.

Qui peut bénéficier du CPF ?

L’âge minimum pour disposer d’un compte CPF est de 16 ans. Une exception est toutefois donnée aux jeunes de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage. Il concerne les travailleurs (salariés, indépendants, en profession libérale…), les personnes demandeuses d’emploi et les personnes en situation de handicap (accueilli par un ESAT). Les fonctionnaires peuvent également profiter de ce compte CPF.

Pour l’utiliser, il est indispensable d’ouvrir un compte CPF et consulter son solde sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr. Ce service dédié est sous la charge du ministère du Travail.

L’ouverture d’un compte requiert différentes informations comme le nom, le numéro de sécurité sociale, le diplôme le plus élevé et les coordonnées (l’adresse mail, numéro de téléphone, logement, etc.). À la création du compte, il vous sera ensuite demandé d’entrer un mot de passe. Celui-ci sera indispensable chaque fois que l’utilisateur du CPF le consulte.

Comment ça marche ?

Bien que le CPF soit crédité en euros, il existe une exception pour les agents publics. Le compte de formation de ces personnels publics est toujours alimenté en heure.

L’utilisation du solde CPF est purement arbitraire à son propriétaire. Il est aussi soumis à certaines règles :

  • Un employeur ne peut donc pas forcer son salarié à user de son CPF pour des formations professionnelles ;
  • Le solde de formation ne peut être utilisé que par son propriétaire et ne peut être légué ou offert à quiconque ;
  • Un salarié souhaitant assister à une formation durant ses heures de travail devra demander l’autorisation à son employeur. Si cela lui est accordé, le salarié touchera toujours sa rémunération et ne sera pas considéré comme absent…

Le CPF est normalement alimenté chaque année de 500 euros. Toutefois, ce montant peut varier en fonction de la qualification de la personne :

  • 500 euros par an pour les travailleurs indépendants ;
  • 800 euros par an pour les salariés non qualifiés ;
  • 500 euros + une majoration de 300 euros par an de travail pour des salariés à obligation d’emploi. Ces personnes peuvent être des travailleurs handicapés, ayant une pension militaire, ayant une allocation d’invalidité en tant que sapeurs-pompiers volontaires, etc.

Le compte CPF est en revanche plafonné à 5000 ou à 8000 euros pour une personne dont la qualification est inférieure au CAP. Il est possible de s’inscrire à l’avance à une formation à partir du CPF. Après cela, le montant destiné à cette formation sera entièrement réservé et ne pourra donc pas être utilisé pour participer à d’autres formations. De quoi tout de même envisager de faire une formation WordPress par exemple.

I.J.