Le bon choix de votre assurance maison vous permet de garantir votre sécurité, celle de votre famille ainsi que vos biens en cas de sinistre. Qu’elle soit obligatoire ou recommandée, cette forme d’assurance présente une diversité de garanties. Certaines sont utiles, d’autres superficielles et il y a certains points qui requièrent une attention particulière. Comment faire pour déterminer la bonne assurance habitation pour vous ?

Informations clés sur l’assurance logement

Il est important de mentionner que les locataires d’un bien immobilier nu ou meublé sont dans l’obligation d’assurer leur logement. Les co-propriétaires au sein d’un immeuble doivent également souscrire à une assurance habitation. En revanche, en tant que propriétaire vivant dans son logement, cette souscription n’est pas obligatoire. Toutefois, c’est fortement recommandé. Vous avez par exemple une assurance multirisque habitation ou MRH qui couvre votre domicile ou local et son contenu. Pour la responsabilité civile, il s’agit d’une couverture du bâtiment et de ses occupants, les animaux de compagnie compris. Il est nécessaire notamment en cas de dommages causés sur les voisins, que ce soit des dégâts matériels ou corporels.

Les critères de choix de votre assurance habitation

L’un des points les plus importants dans le choix d’une assurance habitation s’avère être les garanties incluses. Puis, on s’attardera sur le montant de la franchise ou le montant à charge de l’assuré après un sinistre. Par la suite, prenez en compte l’étendue de la couverture dans chaque offre.

La valeur de vos biens

Il est essentiel d’avoir une estimation régulière de votre capital immobilier pour bien choisir votre assurance habitation. Le fait de posséder une installation de technologie de pointe ou de meubles anciens valeureux devrait vous inciter à bien évaluer le contrat d’assurance. En effet, en cas de sinistre, vous pourrez ainsi être sûr que vos biens seront couverts à leur juste valeur.

etudier la valeur du bien

Les montants des franchises de l’assurance habitation

Cela représente le montant à payer par l’assuré et non pris en charge par son assureur en cas de sinistre. Vous devez ainsi vous pencher sur le calcul des montants des franchises. Ce montant peut représenter une somme fixe ou correspondre à un pourcentage d’indemnisation. Puis, il est possible qu’il s’agisse de ce deuxième cas de figure avec un plafond fixé.

Ensuite, vous avez les franchises relatives ou absolues. Avec des franchises relatives, vous n’êtes indemnisé que dans le cas où le montant du sinistre est supérieur à celui de la franchise. Par contre, l’indemnisation comprend l’intégralité du montant excédant cette dernière. La franchise absolue vous indemnise uniquement de la différence entre la franchise et le montant du sinistre. Pour certaines franchises, il peut aussi y avoir un montant fixe, peu importe le contrat choisi.

contrat assurance habitation

Le coût des cotisations

Il s’agit du montant à verser à votre compagnie d’assurance par mois, trimestre, semestre, an. L’assureur prend en compte plusieurs critères afin de définir le montant de la cotisation : naturel du logement à assurer, sa valeur, la situation géographique, locataire ou propriétaire, taxe d’assurance, etc. N’hésitez pas à négocier ces montants en prenant en compte ces différents éléments.

Les exclusions de garanties

Il y a des limites à un contrat d’assurance habitation bien qu’elle s’appelle multirisque habitation. C’est le cas des exclusions de garanties qui désigne les situations que le contrat ne couvrira pas. C’est souvent le cas des incendies causé par une cigarette, un cambriolage dû à un système d’alarme défaillant, une catastrophe naturelle ou technologique ou les dommages volontaires causés à un tiers.

Les délais de carence

Il s’agit de la durée durant laquelle vous n’êtes pas encore couvert par l’assureur après votre inscription. Cela peut aller de quelques jours à quelques mois. Chaque assureur propose son délai de carence, donc il est important d’en tenir compte.

J.R.