Devenir propriétaire  est le désir de nombreux français aujourd’hui. Cette envie peut découler de plusieurs raisons comme celui de ne plus payer un loyer ou pour un projet de vie de famille. Toutefois, acquérir un bien immobilier peut être difficile à réaliser et nécessite souvent des prêts bancaires. Les compétences d’un courtier immobilier pourront grandement vous aider à la réalisation de ce projet. Dans cet article, vous comprendrez ce que fait un courtier immobilier et pour quelles raisons il est conseillé de l’engager.

Qu’est-ce qu’un courtier immobilier ?

Le métier de courtier immobilier a commencé en 1971, mais reste aujourd’hui très important. Cette personne sera l’intermédiaire entre le client et la banque pour obtenir un crédit immobilier le plus adapté à son projet.

Qu’il travaille dans un cabinet de courtage ou en ligne, un courtier immobilier doit avoir suivi une formation IOBSP (Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement). En outre, il doit obligatoirement être recensé auprès de l’ORIAS. Cet organisme s’assure que le courtier possède de réelles compétences en crédit immobilier, protégeant ainsi l’intérêt des clients.

Le courtier aura comme rôle principal de trouver les meilleures offres financières auprès des banques pour ses clients. Il les accompagnera tout au long de leur contrat afin qu’ils puissent s’offrir le bien immobilier de leur rêve.

Les missions d’un courtier immobilier

En tant que professionnel dans ce domaine, le courtier immobilier tient plusieurs rôles importants. L’une d’entre elles sera de consulter et interroger son vaste réseau de collaborateurs bancaires. Chaque partenaire financier va proposer une ou plusieurs offres pour que les intéressés puissent s’offrir une maison, un appartement ou un autre bien immobilier. Le courtier va alors comparer et déterminer lequel de ces crédits immobiliers offre le meilleur taux pour son client.

Un courtier immobilier devra étudier et élaborer les dossiers essentiels à présenter à la banque. Il s’occupera entre autres des nombreux calculs nécessaires pour établir la capacité d’emprunt de son client. La situation financière de l’intéressé peut toutefois varier au cours du temps. Le courtier anticipera donc au mieux les scénarios possibles qui pourraient affecter le remboursement du prêt par son client.

Aussi, il faut savoir que les banques privilégient davantage les dossiers des clients ayant un revenu financier important. Le courtier peut alors se charger de valoriser le profil emprunteur du client. Le courtier sera également en position de négocier le crédit proposé par la banque, les garanties, les frais de dossiers, etc.

Les avantages d’engager un courtier immobilier

Quand vous décidez de faire appel à un courtier immobilier, vous vous libérez de plusieurs soucis administratifs et financiers.

Vous ferez une énorme économie, à la fois d’argent, mais aussi de temps. Vous vous épargnerez la fastidieuse tâche de devoir de contacter de nombreuses banques. En plus, ce ne sera plus à vous de comparer les offres de crédit proposées par ces banques, mais au courtier. Ses compétences professionnelles préserveront votre argent en déterminant le taux de crédit le plus profitable pour vous. Généralement, le coût du service d’un courtier immobilier est à environ 1 % du prêt octroyé.

Les services de courtage optimiseront considérablement votre dossier d’emprunt. Vous aurez toutes les chances de votre côté, car votre dossier est mis en avant auprès des créditeurs. En effet, les courtiers immobiliers sont les mieux placés pour connaitre les conditions imposées par la banque afin d’obtenir un prêt. Ils s’assurent donc que votre dossier respecte minutieusement ces conditions.

Enfin, ces professionnels s’assurent que la banque respecte correctement les modalités du contrat à travers les étapes d’élaboration de votre crédit. Ils vous accompagneront jusqu’à ce que vous soyez officiellement propriétaire du bien immobilier souhaité. Un courtier immobilier ne vous facturera que si votre projet aboutit à ses termes : l’obtention du crédit immobilier. Son rôle est donc tout à fait complémentaire avec l’assureur qui propose, lui, une assurance habitation.

I.J.